Portrait collaborateur | Maxime Panczuk

12/01/2023

Situé au cœur de la Chaîne des Puys en Auvergne, le Circuit de Charade, dernier circuit de montagne en France. Nous découvrons Maxime Panczuk, 25 ans commercial au Circuit de Charade. Il nous dévoile aujourd’hui son quotidien, ses responsabilités et projets au circuit depuis 2017.

 

Maxime quelles sont tes formations ? 

J’ai un bac scientifique. J’ai totalement changé de secteur juste après mon bac en faisant un BTS négociation relation client. J’ai par la suite fait un bac +3 en école de commerce en vente et webmarketing.

Parle nous de ton parcours professionnel ?

Durant mes deux années de BTS, j’ai effectué mes périodes de stage au sein du groupe Carlet, plus particulièrement pour Volkswagen. J’ai par la suite été en alternance au Circuit de Charade, j’ai été chargé de la partie marketing, communication mais également commerciale. 

J’ai intégré le circuit à la fin de mon cursus en alternance.

Quelles sont tes responsabilités aujourd’hui au Circuit de Charade ?

Je suis en charge de la partie commerciale du circuit. Mon travail est de commercialiser le quotidien du circuit mais également les évènements ponctuels grand public.

 

 

A quoi ressemble ton quotidien au Circuit de Charade ?

C’est varié, nous n’avons jamais les mêmes demandes clients, ce qui nous permet de proposer des nouvelles offres différentes, de travailler pour répondre au mieux aux attentes des clients.

Le quotidien est de répondre aux demandes clients, travailler sur les cahiers des charges, faire des propositions qui sont cohérentes, tout en travaillant avec les différents pôles du circuit (événementiel et opérationnel). Nous construisons ensemble les offres. L’objectif est de commercialiser, prospecter pour pouvoir recevoir les clients le jour j, puis d’effectuer un suivi après événement, avec une enquête de satisfaction à la fin de leur événement pour suivre le déroulé de l’opération.

Ce qui est positif au sein du circuit, c’est que je travaille avec une équipe soudée, dans un esprit familial. 

Sur quel projet travailles-tu actuellement ?

J’étais sur une opération pour un constructeur poids lourd, sur la partie 100% électrique. Ce que nous recherchons à développer au niveau du circuit, ce sont les mobilités de demain. C’est une base très intéressante pour nous, pour la continuité du projet. C’était un dossier très significatif pour nous.

As tu vu du changement depuis la reprise du Circuit de Charade par GCK ?

J’ai pu constater un gros changement, il y a une véritable différence entre une société exploitée par du public et une société exploitée par du privé. Depuis la reprise de l’exploitation par GCK, j’ai pu remarquer cette différence pour la partie commerciale. Nous avons désormais plus d’opportunités de business grâce au groupe GCK, les différents pôles peuvent nous permettre de répondre à plus de demandes clients sur le circuit.

Avec quelles autres entités du groupe collabores tu ?

J’ai pu collaborer sur le projet du constructeur poids lourd avec GCK Energy. Je développe également avec eux des essais, développements et promotions de produits. Cela passe par des invitations pour tester les véhicules électriques ou hybrides et eux nous fournissent les solutions de recharges pour ces véhicules.

 

Vous souhaitez en découvrir plus sur nos collaborateurs ? Retrouvez l’interview de :

Contact

Vous souhaitez plus d’informations ?
Nous sommes à votre écoute pour répondre à vos enjeux